Le contexte international et régional dans lequel opère notre banque a été particulièrement marqué en 2017 par les

éléments politiques et macroéconomiques suivants :

1. En Europe, le processus de sortie de l’Union Européenne enclenché par le Royaume-Uni et dont l’issue demeure

incertaine. La Banque d’Angleterre a relevé son taux directeur de 0,25% à 0,50% pour calmer l’inflation, le taux de

croissance a reculé à 1,7% en 2017 et l’OCDE a révisé ses prévisions à la baisse pour les deux prochaines années,

considérant le Brexit comme le « risque majeur » pour le Royaume-Uni.

2. Au Moyen-Orient, l’exacerbation du conflit syrien et les turbulences politiques au Liban. Dans le Golfe, et plus

particulièrement aux Emirats Arabes Unis, l’économie a stagné en 2017, marquée par une inflation de 2,7% en glissement

annuel à la fin du mois de décembre. Le taux de croissance du PIB était timide à 1,3%, néanmoins l’Institut de Finance

Internationale s’attend à ce que la croissance aux EAU s’établisse à plus de 3% en 2018.

3. La volatilité des taux de change de l’Euro vis-à-vis des autres devises, lesquels ont affecté notre total bilan d’environ

10% et nos résultats nets d’environ 8%.

Dans cet environnement, notre banque a réussi à accroitre nos résultats d’exploitation (hors éléments exceptionnels et

coût net du risque) de 17,68% et 13,30% respectivement sur base sociale et consolidée, et de se positionner vis-à-vis de

notre clientèle originaire du Moyen-Orient en tant que havre de sécurité comme en témoigne l’augmentation de nos

dépôts clientèle en Euros de plus de 8% sur base sociale malgré l’impact de l’EUR contre l’USD.

Les comptes consolidés font ressortir un total de bilan d’EUR 2 229 millions contre EUR 2 409 millions à fin 2016.

Les crédits à la clientèle régressent de 8.52% et totalisent EUR 678 millions contre 742 millions à fin 2016.

Le portefeuille obligataire s’élève à EUR 138 millions (EUR 192 millions à fin 2016).

Les dépôts de la clientèle régressent de 3.06% et totalisent EUR 1 654 millions contre EUR 1 706 millions en 2016. Si l’on

tient compte des dépôts fiduciaires de Blom Bank Switzerland qui ne sont pas repris dans ces chiffres, ainsi que des titres de la clientèle gérés tant chez Blom Bank Switzerland que chez Blom Bank France, le total des fonds gérés de la

clientèle s’élève à EUR 2 644 millions contre EUR 2 545 millions à fin 2016.

Comme nous le mentionnons en préambule, nos structures sont solides ; ainsi, le ratio de solvabilité (BALE 3) calculé sur

base consolidée s’établit à 33.04% contre un minimum requis de 11.75% à compter du 30 juin 2018 et 12.375% en 2019.

Concernant la liquidité, les engagements vis-à-vis de la clientèle ne représentent que 41,02% des dépôts de la clientèle

(et 37.01% de l’ensemble des dépôts).

Le produit net bancaire régresse de 2.76% et s’établit à EUR 57,09 millions en 2017 contre EUR 58,71 millions en 2016.

Les charges générales d’exploitation (frais généraux, frais de personnel, taxes etc.) sont en progression de 2.52% et

totalisent EUR 30,29 millions.

Les dotations aux amortissements des immobilisations s’élèvent à EUR 2,31 millions en 2017 (EUR 2,01 millions en 2016).

Le coût net du risque s’établit à EUR 1,20 million à fin 2017 contre EUR 1,21 million à fin 2016.

Le résultat brut d’exploitation (après amortissements, mais avant impôt, provisions sur créances et résultats

exceptionnels) ressort à EUR 24,41 millions contre EUR 27,16 millions en 2016

Le bénéfice consolidé de l’exercice régresse de 8.99% et s’élève à EUR 17 702 966,35 contre EUR 19 450 725,69 en 2016.

Hors éléments exceptionnels (reprises de provisions, reprises d’intérêts réservés, soit EUR 3,2 millions) le bénéfice

consolidé de l’exercice est en augmentation d’environ 13,30%.

Les fonds propres consolidés (hors FRBG) à fin 2017, après intégration des résultats de l’exercice 2017 et avant toute

affectation atteignent EUR 356,8 millions.

Notre Maison Mère, BLOM BANK SAL, qui détient plus de 99% de nos actions, présente pour l’exercice 2017 une double

progression bilancielle, notamment en termes de fonds propres et de rentabilité.

Les principales caractéristiques de notre maison mère « BLOM BANK SAL » sur base consolidée pour l’exercice 2017

sont les suivantes :

- Le total bilan s’élève à USD 32,54 milliards contre USD 29,52 milliards à fin 2016.

- Les crédits à la clientèle s’élèvent à USD 7,54 milliards contre USD 7,16 milliards à fin 2016.

- Les dépôts de la clientèle s’élèvent à USD 26,64 milliards contre USD 24,81 milliards à fin 2016.

- Les profits nets atteignent USD 485 millions contre USD 463 millions à fin 2016.

- Les fonds propres s’établissent à USD 3,01 milliards contre USD 2,93 milliards à fin 2016.

La situation économique internationale ainsi que les perspectives régionales incitent à la prudence et à la vigilance qui

continueront à guider nos choix et nos actions en 2018.

Forts de nos fondamentaux solides comme en témoignent nos ratios de solvabilité et liquidité ainsi que des perspectives

futures favorables en Roumanie et aux EAU, notre objectif pour 2018 en termes de résultat net est de se maintenir au

même niveau qu’en 2017 sur base consolidée et de croître de 10% sur base sociale.

Par conséquent, notre «business model», qui se fonde sur une volonté de maintenir des excédents de liquidité afin

d’affronter sereinement les difficultés rencontrées au niveau macroéconomique ou géopolitique, nous permettra de

tirer profit de la hausse des taux directeurs en USD prévus en 2018.